Roland en prison

depuis le 31 mai 2020… pour avoir manifesté.

La répression dont il fait l’objet :

Cliquez sur l’image ci-dessous pour voir un clip (un montage de plusieurs vidéos) :

Réagissons. Notre avenir démocratique dépend de chacun de nous.

À son « procès », le 2 juillet 2020, Roland écope de douze mois de prison dont six avec sursis et 1750 euros d’amende.

Un militant pacifiste de 65 ans (au casier vierge) n’a rien à faire en prison.

Près de 20 000 Gilets Jaunes sont interdit de manifestation, et plus de 800 personnes sont, ou sont passés en prison comme Roland.

C’est ainsi que se mettent en place les pouvoirs autoritaires : ils commencent par frapper quelques individus, à titre d’exemple, pour faire peur à tout le monde. Puis ils rédigent Lois et Décrets pour, petit à petit, contraindre par la force ceux qui s’obstinent à résister.

Aujourd’hui, Roland est passé derrière les barreaux. Demain, ça peut être n’importe lequel d’entre nous, dès lors qu’il protestera.

______________________________________________________________________________

Roland a été libéré le 29 octobre 2020, mais, en plus de ses six mois d’emprisonnement, maintenant il doit porter un bracelet électronique, il est privé de ses droits civiques pendant cinq ans, et son amende a été alourdie.

Les Gilets Jaunes reprennent les ronds-points

JT du 6 février 2021. On lâche rien !